2 MARS - 30 MARS : ERAKUSKETA / EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE  À LA MÉDIATHÈQUE CENTRE-VILLE DE BAYONNE : POEMA BAT DA HERRI HAU / CE PAYS EST UN POÈME BERGERS BASQUES / EUSKAL ARTZAINAK - Severine Dabadie
BERGERS BASQUES / EUSKAL ARTZAINAK
NOUVEAU LIVRE DE PHOTOGRAPHIES : BERGERS BASQUES / EUSKAL ARTZAINAK
ENTRE DEUX MONDES / BI MUNDUREN ARTEAN

DE SÉVERINE DABADIE / CHRISTIANE ETCHEZAHARRETA

PUBLICATION : NOVEMBRE 2016 EN VENTE DANS TOUTES LES LIBRAIRIES ET EN LIGNE

Plus de 30 ans après la publication de l’ouvrage de référence de Jacques Blot, Artzainak, Séverine Dabadie (photographe et auteur) et Christiane Etchezaharreta (auteur) ont tenté d’établir un état des lieux du pastoralisme basque. Durant plusieurs mois, elles ont arpenté la montagne basque àla rencontre de nombreux bergers de tous horizons, de tous âges, de toutes origines, des hommes, des femmes, des anciens, des jeunes, des bergers sans terre, des bergers issus de famille de bergers, des salariés pastoraux n’étant pas issus du Pays Basque et surveillant les volubiles troupeaux d’Irati, des hommes poursuivant le métier par tradition et même un anthropologue berger.
Loin d’être un monde homogène, tous ont accordé de leur temps, ont partagé leur passion et leur amour de la montagne pour témoigner.
remerciés.
Il n’y a pas « un » pastoralisme mais bien « des » pastoralismes. Ce monde est d’une richesse infinie. Il nous oblige tantàt àtourner notre regard vers le futur, tantàt vers le passé. Le pastoralisme basque ne ressemble plus à l’image d’Epinal que les cartes postales voudraient encore nous imposer. Il s’agit d’un monde en mutation naviguant entre modernité et tradition. Les temps ont changé, entraînant le pastoralisme dans son sillage. Cependant, bonne nouvelle ! Si parfois la tâche est rude, les bergers ont su s’adapter. Ils ont utilisé cette tradition millénaire pour entrer dans le XXIe siècle avec l’envie farouche de perpétuer ces savoir-faire, ces modes de vie, le désir profond d’offrir aux consommateurs les meilleurs produits et surtout faire vivre la montagne.
Jean-Bernard Maitia
Top