Toujours en librairie, le dernier livre en collaboration avec Itxaro Borda : Poema bat da terri haute / Ce pays est un poème publié en bilingue chez ELKAR POEMA BAT DA HERRI HAU / CE PAYS EST UN POÈME
22/10/2018 PUBLICATION DU LIVRE DE PHOTOGRAPHIE PUBLIÉ EN BILINGUE CHEZ ELKAR (EUSKARA-FRANCAIS), TEXTE ITXARO BORDA

POEMA BAT DA HERRI HAU / CE PAYS EST UN POÈME

TEXTE : ITXARO BORDA
PHOTOGRAPHIES : SÉVERINE DABADIE
(En collaboration avec Christiane Etchezaharreta)
Edition bilingue (textes traduits par l'auteur) édité chez ELKAR

Séances de présentation et dédicaces : 

Samedi 1er décembre : XIBERO BIO 10h30 à 12h15 à Mauléon (49 bd Gambetta)
Samedi 08 décembre matin Botika à Saint-pée-sur-nivelle
Samedi 15 décembre dans l'après-midi : Librairie ELKAR Liburutegia 1 place de l'Arsenal (Petit Bayonne) à Bayonne
Samedi 22 décembre matin ou après-midi (à préciser) : Maison de la Presse à Hendaye Plage
Dimanche 23 décembre matin : Epicerie Oronos à St Etienne de Baigorry
Samedi 29 décembre matin ou après-midi (à préciser) : Librairie Océan et Montagnes 100 rue Gambetta à St Jean-de-Luz 


voir le diaporama (20 min)


« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes… »
Arthur Rimbaud dans "Voyelles"

Ces mots d’Arthur Rimbaud sont célèbres, ils ouvrent son poème « Voyelles ». Voyage sur un chemin de couleurs et de lettres, cette fulgurance du géant ardennais offre ici une perspective inattendue pour parcourir le Pays Basque. C’est celle qu’a choisie la photographe Séverine Dabadie pour inviter à une promenade rimbaldienne au coeur du Pays Basque.
L’écrivaine Itxaro Borda a chaussé ses « semelles de vent » pour la suivre le long de ce parcours initiatique, au fil d’une errance poétique.
Toutes deux souhaitent embarquer le lecteur au coeur de ce livre et du Pays Basque comme on entrerait dans un poème symboliste, par petites touches. Laissant place à l’imagination, voyelles et couleurs se marient en un « long dérèglement de tous les sens » pour atteindre une vision intime, voire intimiste, une manière de se faire « voyant » et de toucher à l’essentiel. Noires, blanches, rouges, vertes et bleues sont les voyelles de Rimbaud. Les photographies de Séverine Dabadie suivent ces couleurs dans leur langage chromatique et la pureté des textes d’Itxaro Borda sont à l’image du « bateau ivre », nous laissant découvrir le Pays Basque et ses paysages au fil des mots.

Top