Échappez-vous en montagne, retrouvez les bergers basques « euskal artzainak » en vente partout et en ligne sur le site de la FNAC Livre d'or - Severine Dabadie
Livre d'or
Signer le livre d'or

21/06/2017 18:11:38 - foot pain after surgery
http://benjamin4yang7.snack.ws/hammer-toe-fusion.html
Exactly what I was looking for, appreciate it for posting.


15/06/2017 18:31:21 - claire
N3U6J
Quel beau livre que ce "Bergers basques"; je connaissais déjà le talent de photographe de Séverine Dabadie, sa capacité à s'introduire au plus intime des activités humaines, de saisir dans des portraits magnifiques les émotions les plus subtiles, aussi n'ai je pas été déçue en lisant ce nouveau livre; même les brebis livrent leurs âmes à Séverine ! J'ai adoré suivre la transhumance dans les forêts embrumées, dans ces sous bois mytérieux. Et puis j'ai beaucoup appris sur l'histoire et le présent des bergers du Pays Basque grâce aux questions fécondes que Séverine et sa complice Christiane Etxezaharreta savent si bien poser .Merci pour tout cela.


10/06/2017 23:35:55 - vergiewraspir.wordpress.com
http://vergiewraspir.wordpress.com/2015/06/21/hammer-toe-home-treatments
Helpful information. Fortunate me I found your website unintentionally, and I am stunned why this coincidence did not took place in advance! I bookmarked it.


10/06/2017 12:01:07 - claire
59BU4
Quel beau livre une fois de plus!! le talent de photographe de Séverine Dabadie n'est plus à démontrer ; dans cet ouvrage j'ai été saisie par son talent de portraitiste( d'hommes, d'enfants, et même de brebis!) et la beauté des tranhumances à travers les forêts enbrumées; mais j'ai aussi beaucoup appris sur ce dur métier de berger grâce aux interviews conduites par Séverine et sa complice Christiane Etchezaharetta. En quleques mots , l'art de poser des questions fécondes. Une vraie réussite!


27/05/2017 18:58:49 - gratisepic1124.jimdo.com
http://gratisepic1124.jimdo.com/2015/06/27/is-hammertoe-surgery-successful
Hello there, You've done a fantastic job. I'll certainly digg it and personally recommend to my friends. I am sure they'll be benefited from this website.


14/04/2017 15:21:45 - LUCE BUCHHEIT
Euskal Artzainak est un très beau livre qui mérite une diffusion nationale. C’est une alternance heureusement dosée de photos splendides et lyriques avec des reportages instructifs, économiquement et humainement. Les portraits de brebis, ainsi que les déplacements de troupeaux dans des lumières et des ambiances douces ou brumeuses, comptent parmi les plus belles photos. Les paysages et les intérieurs, les bergeries, ne sont pas en reste, ainsi que l’esthétique liée aux poses des personnes ou aux cadres de vie. Portrait d’humains touchants: Frantxoa appuyé à son bâton, pliant sous le poids des années, et résistant à la pente de sa montagne. Bergères solitaires, loin des clichés sexistes des revues de mode, hommes ascétiques et pourtant dans le partage. Séverine Dabadie a tellement bien su rendre la rudesse de la vie de ces bergers fromagers, leur identité forte, les choix qu’ils ont faits au prix de renoncements et d’une vie austère. Tous ont retenu mon attention : Jean Bernard Maitia, et son bonheur de voir son travail repris par son fils ; Santiago Oteiza, prenant le temps pour sculpter des récipients à lait, comme dans un rêve. Félix Bassaber et Grégoire Lauga, leur entente, leur intelligence de la situation. Jon Bonnet, idéaliste d’un autre siècle, résumant à lui seul une belle tradition du pastoralisme. Anita et Françoise Pitrau, courageuses, humbles, au service de l’œuvre du disparu Jean Pitrau, dont l’ombre tutélaire avance encore dans les vallées de la Soule. Francis Poineau, fidèle à l’esprit de Jean Pitrau ‘’qui souffle sur nous. Il a semé une petite graine qui a bien poussé’’. Ces personnes, voire ces personnages, peuvent être vus comme des résistants contre une société commerçante prête à tout détruire pour le profit. Ils (elles) sont admirables. J’ai noté beaucoup de noms de femmes : Vallès Legaz, Maite Swartz, Hélène Rolland, Maina Chassevent, Lydie Lahargou. Ces femmes ne possèdent rien, sinon leur courage, leur intelligence, elles sont salariées, fromagères avec passion, et j’ai regretté de ne pas lire une interview d’elles. A moins qu’elles ne s'y soient refusées. La seule interview de deux femmes ‘’tourne’’ autour du totem Jean Pitrau. Mais Séverine a sûrement la réponse à ces absences. En dépit de cela, les heures innombrables englouties dans cette recherche sautent aux yeux, ainsi que le respect, l'effacement devant ces guerriers pacifiques qui portent haut les valeurs de leur culture pastorale, sans hésiter à dénoncer les absurdités d'un système, les moments de fatigue, de crainte pour l'avenir. Bravo à Séverine, pour sa persévérance, son authenticité, son témoignage en délicatesse et poésie, je n'hésite pas à le dire. Séverine photographe et témoin(e) fait mieux d'année en année. Luce


20/09/2014 22:02:19 - LOUX Daniel
daniel.loux@orange.fr
C'est par une rencontre tout à fait fortuite à la Fontaine d'Ahusquy.........que nous avons fait votre connaissance. Vos informations sur ce magnifique Pays-Basque, votre passion sincère pour les gens qui l'habitent, vos multiples compétences que nous découvrons avec bonheur en parcourant votre site, font que nous tenions encore à vous féliciter, à vous encourager et surtout à vous remercier pour les précieux instants que vous nous avez offert. Bonne chance, excellente continuation et notre reconnaissance entière. Elisabeth et Dany


05/06/2014 17:05:27 - Louisette
http://retriever-louisettesblogs.blogspot.com
Sublime galerie photos, bonne continuation.Felicitations du talent. http://retriever-kat-scrap-louisettesblogs.blogspot.com


08/12/2013 16:47:01 - arocena
http://www.sextan.com/Airosa-thonier-traditionnel-basque
Joli boulot... bravo. Bonne continuation dans cette voie. J.A


23/05/2013 12:33:51 - BRIGITTE ALTER
J'ai regardé les vingt diaporamas, deux fois. Il y a dans vos images la puissance et la grâce. J’ai pensé écrire l’élégance au lieu de la grâce mais je préfère le mot grâce, comme on pourrait qualifier quelque chose d’aérien, de délicat mais aussi de grave et d’essentiel. Les regards des Indiens ont une acuité et une fébrilité que l’on ressent. Est-ce aussi la vôtre ? Je pense à la phrase de Louis Malle , le cinéaste , en préambule à ses documentaires réalisés en 1968 : « L’Inde fantôme ». « On croit que l’on est venu regarder l’Inde et c’est elle qui vous regarde. » Et grâce ( ce mot est donc à double entrée) à votre regard de photographe et d’artiste, grâce à vos compositions d’une rare beauté , à votre présence sur différents lieux à différents moments, à cette ténacité que l’on sent à vouloir approcher les sujets ( et bien plus que ce-là : être à coté d’eux , se faire oublier aussi) , à essayer de vibrer au plus profond de leur existence, on arrive pas à pas à entrer dans l’immensité de ce territoire et de ces vies. Presque à chaque photo, il y a la tentation de l’esthétique parfaite mais, quelque part ( dans le cadre ou hors champ) on sent un léger déséquilibre, celui , salutaire, qui nous offre l’inquiétude et le danger. Une âme inquiète ne trouve pas le repos, ne s’assoupit plus, et c’est bien ainsi que la photographie devrait nous proposer le monde. Un merveilleux dérangement ! Vous nous offrez l’aventure de ces regards mais aussi de toutes ces vies , ces gestes accrochés au temps, ces paysages à couper le souffle, ces respirations immenses, ces histoires arrêtées dans l’instant . Nous sentons la poussière des lutteurs de Calcutta, transpirons avec les hommes-chevaux, nous tissons, dans la pénombre, des fils de soie à Bénarès. La sensualité de vos images ont ouvert le ravissement. Et je suis entrée avec vous dans chaque image. Brigitte Alter


13/04/2013 18:14:35 - Luce Buchheit
Je connaissais le talent de Séverine Dabadie pour avoir admiré ses livres: Un jour à kashti, Laxoa, et Kushti in Baranas. C'est la visite successive de ces magnifiques ouvrages qui me fait réaliser à quel point l'art saisit la beauté là où elle se trouve, se moque des frontières et des modes. Ainsi le regard de Séverine, qui aspire à atteindre le niveau de la poésie, est-il à la hauteur de son aspiration. Son regard utilise la technique photographique comme un musicien utiliserait son violoncelle, pour aller au coeur de l\'humain et de la vie, de la vie dans ce qu\'elle a d\'instantané et pourtant éternel, de fragile et cependant source d\'émerveillement et d\'éternité. Séverine sait nous faire voyager, lutter, danser, aimer, quel bel itinéraire! Elle nous fait partager ses voyages et sa passion avec un immense talent.


31/12/2012 14:14:49 - Jacqueline BERNAL
je viens de découvrir vos ouvrages grâce à une émission France Bleu . Pour la petite photographe amateur que je suis, quel bonheur de découvrir vos photographies. Pas de pathétisme, de voyeurisme, mais une très grande sensibilité, de l'amour envers son prochain. Félicitations. Jacqueline


23/11/2012 19:05:54 - marie
je viens de redecouvrir votre site qui s'est etoffé et enrichi,il m'a permis de voyager quelques instants,vous faites du trés beau travail.Merci


09/08/2012 10:49:12 - Gracie
Très émue de découvrir ce site. Quel beau parcours, quelles belles images ! Zorionak


01/08/2012 15:39:14 - PALM nicolas
BRAVO


Top